100'000 CHF pour Voltiris afin de transformer les serres en centrales électriques renouvelables.

En réponse à la demande croissante de nourriture et d'énergie renouvelable, Voltiris a développé une nouvelle génération de panneaux photovoltaïques optimisant les couleurs, permettant de maximiser la lumière du soleil tant pour la culture agricole que pour la production d'énergie renouvelable. En collaboration avec la HES-SO et l'Agroscope, Voltiris utilisera le prêt Tech Seed de la Fondation pour l'innovation technologique (FIT) pour l'industrialisation et les projets pilotes à grande échelle.

Pour nourrir notre population mondiale croissante, une agriculture durable, efficace et optimisée est nécessaire. Dans ce contexte, les serres en verre de haute technologie joueront un rôle clé dans l'avenir de l'agriculture. Leur surface globale devrait ainsi être multipliée par près de 20 fois d'ici 2050. Cependant, ces serres nécessitent de l'énergie pour leur chauffage (gaz et électricité), ce qui a un coût financier, mais aussi environnemental. Une serre standard de 5ha dépense chaque année en moyenne 1,5 MCHF en énergie tout en émettant la même quantité de CO2 que près de 2000 personnes. Ces dernières années, le coût de l'énergie, et notamment du gaz, a explosé. Cela a eu pour conséquence l'arrêt de la production de certaines serres et la réduction drastique des marges des autres. En outre, les taxes sur les émissions de CO2 augmentent et certains distributeurs exigent des producteurs qu'ils réduisent leur empreinte carbone.
 
Pour répondre au triple problème de l'environnement, des producteurs et finalement du consommateur, Voltiris a développé des modules photovoltaïques compatibles avec les serres. Leur solution permet aux propriétaires de serres de produire de l'énergie renouvelable pour alimenter leurs serres tout en cultivant efficacement leurs cultures. Ainsi, les propriétaires de serres peuvent améliorer leur autonomie énergétique tout en réduisant leurs coûts et en améliorant leur durabilité.  La technologie de Voltiris laisse passer les composantes de la lumière dont les plantes ont besoin (principalement le rouge et le bleu), tandis que le reste (vert et proche infrarouge) est réfléchi et focalisé sur un module photovoltaïque. De l'électricité renouvelable est donc produite sans impact sur le rendement agricole, puisque 100% de la lumière nécessaire aux cultures est transmise. Les innovations de Voltiris, tant sur le module que sur un système de suivi du soleil développé par l'entreprise, se traduisent par un coût de l'énergie très compétitif, assurant un retour sur investissement convaincant pour les utilisateurs.
 
L'équipe de trois personnes à l'origine de Voltiris s'appuie sur plusieurs conseillers et experts apportant des compétences spécifiques en agriculture, énergie et développement mécanique. Voltiris bénéficie en outre du soutien d'Innosuisse, de la HES-SO et de l'Agroscope pour un montant total de CHF 180'000 afin de mener à bien une étude agronomique avec un projet pilote réel. Voltiris a également déposé deux brevets protégeant son haut rendement photovoltaïque et le suivi solaire pour assurer un faible coût énergétique.
 
Pour l'avenir, Voltiris prévoit d'utiliser le prêt Tech Seed de la FIT pour préparer son industrialisation et mener des projets pilotes à plus grande échelle. En outre, le prêt de la FIT financera, avec d'autres financements, le développement technique, nécessaire pour débloquer l'accès aux clients. Une fois la validité technique établie, Voltiris cherchera à lancer la phase de commercialisation avec des partenaires sélectionnés en Suisse et aux Pays-Bas avant de poursuivre ses efforts d'expansion au niveau mondial.
 

Contact:
Jonas Roch
Co-fondateur et CTO
Jonas.roch@voltiris.com